UFR WORLD

Le Soul Train ne s’est jamais vraiment arrêté

today7 février 2022 10

Background
share close

Entre octobre 1971 et juin 2006, le « Soul Train » a permis à la communauté afro-américaine d’émanciper sa musique aux oreilles et aux yeux du grand public. Retour sur l’historique de ce show télévisé, qui refait surface tant il était précurseur à l’époque. Merci Youtube …

Grâce à l’idée de génie du maestro Don Cornelius, cette émission est définitivement entrée dans la légende, le « Hall of Fame » du divertissement musical, avec sa horde de danseurs survoltés qui s’adaptaient au rythme en toutes circonstances. Aujourd’hui encore, le Soul Train sévit sur les réseaux sociaux, ce qui prouve à quel point il a laissé une empreinte indélébile, même 47 ans après sa première diffusion sur WCIU-TV.

 1 : Don Cornelius (1936-2012), le Michel Drucker de Chicago

Lorsqu’il a imaginé le concept du Soul Train, inspiré par « American Bandstand » de Dick Clark, Don Cornelius trustait déjà le micro mais en tant que journaliste sportif pour WCIU où il y animait régulièrement les résultats des matchs depuis 1967 (A Black’s  View of the News). La musique étant son autre grande passion, l’ancien DJ de radio WVON a pris l’initiative de financer avec ses propres dollars, le premier pilote du Soul Train destiné à la télévision. Le succès fut immédiat, tout d’abord dans l’Illinois où l’émission a fait des ravages au sein de la communauté noire de Chicago, puis dans tout le pays grâce à la syndication du « Soul Train » entraînant des diffusions sur les chaînes locales de nombreuses grandes villes jusqu’à Los Angeles (le nouveau point de chute de la production dès 1971). Jusqu’en 1993, il a animé d’une main de fer l’émission avant de laisser la main pour produire lui-même le show (qui s’arrêtera définitivement en 2006). Outre les différents invités exceptionnels qui ont pris le relais le temps de la transition, trois autres présentateurs auront présenté « Soul Train » dans l’histoire : Mystro Clark, Shemar Moore & Dorian Gregory.

2 : Cornelius a ouvert la voie aux artistes de la Soul  …

En tant que journaliste issu de la communauté « noire », Cornelius a saisi l’opportunité de mettre en avant les musiciens issus majoritairement de sa couleur, dans un contexte bien défavorable au départ. Par le biais de la « soul music », il a offert la chance à des groupes peu médiatiques de venir se montrer sur scène. Les artistes eux aussi, ont vite compris quel genre de tremplin pouvait constituer le Soul Train (première émission auto-produite par des afro-américains). Au fil des semaines, le gratin de la Soul mais aussi du R’N’B viennent rendre visite le temps d’un playback. Si certains refusent de se prêter à l’exercice, ils veulent tous venir auprès de Don Cornelius pour pousser la chansonnette. De Marvin Gaye à Aretha Franklin, des The Supremes à Stevie Wonder et j’en passe tellement, le plateau de l’émission devient désiré de  tous et les ventes de disque coïncident rapidement une fois l’émission diffusée. Le téléphone arabe vit alors une de ses heures de gloire.

3 : mais aussi aux meilleurs danseurs du pays

Sans ses danseurs, le Soul Train n’eut été qu’un banal divertissement. C’est pour cette raison que ce concept a eu un effet défrisant au sein du paysage télévisuel de l’époque. Au lieu de filmer simplement l’artiste présent sur scène, les caméras étaient également rivées sur une troupe de danseurs se déhanchant à base de chorégraphies des plus créatives. A la maison, tout le monde les imite devant sa TV ! Les tricks de certains deviennent ainsi des références dans les discothèques, leur permettant même de gravir les échelons dans l’art de la danse. Parmi les meilleurs d’entre eux, on retrouvera plus tard des artistes et des chorégraphes de renom, notamment des pointures du fameux « break dance » qui sévira plus tard dans les ghettos. Au départ, la troupe s’est formée suite à une vague d’auditions dans les lycées de Chicago. Les conditions d’admission n’étaient pas faciles et il fallait être intronisé par un membre pour intégrer la corporation de privilégiés bénévoles.

4 : Merci aux produits cosmétiques

C’est grâce à l’apport financier de Johnson Products Company, une marque de produits cosmétiques pour peaux noires, que cet empire a pu rester pérenne. Ayant senti le vent tourner en leur faveur, face à une communauté de plus en plus intégrée et consommatrice aux Etats-Unis, les membres de la firme américaine ont permis à Don Cornelius de mettre le paquet sur ses productions. Et même si les danseurs étaient simplement payés en sodas et en poulet frit à volonté, les moyens investis dans le Soul Train ont généré des audiences de malade avec toutes les vedettes du moment qui ont joué le jeu de nombreuses années durant. David Bowie, Elton John et les membres de Duran Duran ont été les seuls musiciens blancs à venir sur le plateau du Soul Train en 35 ans d’histoire, une vague histoire de quotas …

5 : Un générique jamais laissé au hasard

Il devenait fondamental d’adapter un générique tendance pour enrober l’émission. C’est tout d’abord King Curtis et son « Hot Potato » qui pendant deux ans, a obtenu les faveurs de la production, jusqu’à ce que The Three Degrees prennent le relais avec The Sound of Philadelphia. Le sigle TSOP deviendra d’ailleurs une marque de fabrique qui sera revisitée dans le temps. Parmi les autres auteurs de l’opening, on retrouve également The Waters, The Whispers, George Duke et même Naughty by Nature, groupe de hip hop. En tout, l’émission aura utilisée près de dix génériques différents, même si la touche Soul Train restera gravée à tout jamais.

Le Soul Train en quelques chiffres :

1117 épisodes diffusés entre octobre 1971 et mars 2006

35 années de diffusion du Soul Train

(Sources : www.usfullradio.com)

Written by: Mehdi Djebbari

Rate it

Previous post

French Talents

« Le Gros Tas De Zik » prend le virage Twitch

Us Full Radio est partie prendre des nouvelles d'Alpha Saliou Diallo, qui s’établit sur Lyon en tant qu'explorateur de toutes les musiques. Journaliste au Petit Bulletin sur Lyon, il est également le fondateur du "LEGROSTASDEZIK FAM", où il s’est scindé dans un monde bien à lui, et voyage où bon lui semble. A l’orée du 11e anniversaire de son blog, désormais devenu incontournable sur Twitch, nous sommes allés le cuisiner, […]

today2 février 2022 6

Post comments (0)

Leave a reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

0%